Vos centres commerciaux Auchan sur Aushopping.com CHOISIR UN CENTRE COMMERCIAL

ARTESANO

UNIVERSAL MUSIC DV

Après l'énorme succès de son premier opus chez Universal, Coplas del Querer, le ......

> Lire la suite


Cet article n'est pas disponible à la vente sur Aushopping.com.
Pour le mémoriser, ajoutez-le à votre liste d'envies.
Descriptif produit

Après l'énorme succès de son premier opus chez Universal, Coplas del Querer, le Cantaor de 39 ans, fer de lance du Flamenco actuel, semble avoir touché le ciel avec sa dernière oeuvre : ArteSano.ArteSano qui signifie en espagnol à la fois Artisan et Art sain.Quel meilleur titre que celui-là pour un album profondément honnête et vrai, que Miguel Poveda a réalisé en hommage à son père.Rien, aucune concession n'a été faite pour céder à la facilité, à la séduction : la musique est profonde, brute, aussi poussiéreuse et ancestrale que le suggère la couverture de l'album.Celui que l'on surnomme en Espagne El Pacificador, tend des ponts de Barcelone à Séville, de Séville à Triana et de Marchena à Mairena, de Sanlúcar à Lebrija, de Graná à Cái et des Santiago et San Miguel de Jerez à La Unión centreville, où il existe une rue Miguel Poveda. C'est bien ce que veut le cantaor, la communion de ceux qui sont appelés à partager un même sentiment et le plaisir sain de toutes les tonalités que, fort heureusement, l'arc-en-ciel de l'art flamenco nous offre et qu'il pratique. C'est ce que l'on appelle depuis toujours, en cañí, la langue gitane, être un bon amateur. Quelle expression ! Le maestro Enrique Morente l'a toujours dit : J'aimerais simplement que l'on garde de moi le souvenir d'un bon amateur, rien d'autre.On est dès la première écoute frappé par la vérité, la simplicité, la quasi-nudité avec laquelle se livre Poveda. ArteSano est une galerie d'absences et de présences, une retrouvaille entre le disciple et ses maîtres. Il faut croire que l'artiste a réussi à maîtriser la quintessence de son art et il n'a absolument pas à rougir devant les invités prestigieux qui participent (avec une habile parcimonie) à quelques belles plages de cet album : LE maestro Paco de Lucia, Manolo Sanlucar et son touché à la sensibilité inimitable ou encore Rancapino et sa voix qui transpire la terre andalouse.L'écoute de ce magnifique album, où le Duende n'est pas un vain mot, saura convaincre sans équivoque les derniers sceptiques du talent de Miguel Poveda.Il est devenu une des plus grandes figures du Flamenco et de la musique espagnole en général.

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.  En savoir plus fermer