Vos centres commerciaux Auchan sur Aushopping.com CHOISIR UN CENTRE COMMERCIAL

BEETHOVEN : CONCERTO POUR VIOLON - MOZART : CONCERTO POUR VIOLON N°4

WARNER MUSIC DV

Nigel KENNEDY revisite BEETHOVEN et dépoussière MOZART (écoutez la cadence du ...

> Lire la suite


Cet article n'est pas disponible à la vente sur Aushopping.com.
Pour le mémoriser, ajoutez-le à votre liste d'envies.
Descriptif produit

Nigel KENNEDY revisite BEETHOVEN et dépoussière MOZART (écoutez la cadence du Mozart !) Beethoven : Concerto pour violon Mozart : Concerto pour violon n4 Horace Silver : Creepin' In * Polish Chamber Orchestra Nigel Kennedy, violon & direction * avec Michal Baranski contrebasse PRESENTATION En 2004 et 2005, Nigel Kennedy bouleversait l'ordre établi et s'installait durablement au top des ventes en France avec ses albums Vivaldi 4 Saisons, Vivaldi 2 (autres concertos) et Bach concertos. Plusieurs concerts événements achevaient de convaincre un public enthousiaste, qui profitait de sa personnalité hors du commun et de son sens de la scène inné. Récemment parti explorer d'autres horizons avec 2 albums jazz, il revient aujourd'hui avec l'un des piliers du répertoire concertant pour violon : le concerto de Beethoven.Accompagné par l'Orchestre de chambre de Pologne (dont il est directeur artistique depuis 2002 et qu'il dirige ici au violon), Nigel Kennedy offre une version personnelle et de haute volée de ce chef-d'oeuvre, dont il fait ressortir toute la vitalité rythmique à un tempo endiablé, ainsi que du concerto n4 de Mozart. C'est d'ailleurs son tout premier enregistrement du compositeur autrichien, qu'il aborde enfin au disque après 25 ans de carrière déjà ; les cadences sont de Kennedy et jouées au violon électrique pour donner une touche moderne à cette oeuvre qu'il entend dépoussiérer. Dans les deux concertos, la symbiose est totale entre le soliste et l'orchestre, cette petite formation lui permettant une grande complicité, un dialogue de chaque instant et une grande réactivité.En complément de programme, en rappel de sa passion pour le jazz, la pièce Creepin'In d'Horace Silver avec Michal Baranski à la contrebasse.

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.  En savoir plus fermer