Vos centres commerciaux Auchan sur Aushopping.com CHOISIR UN CENTRE COMMERCIAL

BENJAMIN BRITTEN

PIAS

Entre l'Op. 1 de la Sinfonietta et l'Op. 93 de Phaedra, quarante-cinq ans d'é...

> Lire la suite


Cet article n'est pas disponible à la vente sur Aushopping.com.
Pour le mémoriser, ajoutez-le à votre liste d'envies.
Descriptif produit

Entre l'Op. 1 de la Sinfonietta et l'Op. 93 de Phaedra, quarante-cinq ans d'évolution pour Britten : le contraste est saisissant, même si l'on ne vous apprend rien en le disant... Mais la juxtaposition permettra peut-être à l'auditeur de mieux saisir les tendances naturelles du jeune compositeur, et ce qu'elles sont devenues au cours des années. La Sinfonietta semblerait encore largement s'inspirer de Hindemith et ses grandes nappes modales, même si la thématique et le décalage harmonique brittenien y sont déjà ; du merveilleux Lachrymae de 1950 se dégage largement le grand style de Britten, qui n'a pourtant que 37 ans mais déjà derrière lui le triomphe de Peter Grimes, de la Sérénade pour ténor et des Illuminations, trois de ses plus impérissables chefs-d'oeuvre. Cela dit, Lachrymae lui permet de porter son langage quelques marches plus loin dans le dépouillement et la concentration. Quant aux oeuvres vocales ici présentées, c'est le grand bonheur. Phaedra, ultime incursion du compositeur dans le monde vocal soliste puisqu'il devait mourir quelques mois après sa création, est un de ces moments indicibles de beauté douloureuse et sereine à la fois, dans un langage qui n'est pas sans rappeler celui du Songe d'une nuit d'été : à ne manquer sous aucun prétexte. Enfin, A Charm of Lullabies (le terme charm , délibérément ambigu, peut signifier charme , envoûtement magique ou, plus étonnant, un vol de chardonnerets ) ; Britten a voulu ici rassembler une poignée de petites berceuses tel de petits oiseaux, charmants et magiques. La version orchestrale est de la plume du compositeur Colin Matthews, qui travailla longtemps avec Britten à Aldeburgh ; l'oeuvre résultante mérite largement de figurer aux côtés de ses grands cycles de mélodies orchestrales. Abeille Musique 2011

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.  En savoir plus fermer