Vos centres commerciaux Auchan sur Aushopping.com CHOISIR UN CENTRE COMMERCIAL

DEBUSSY - CLAMSHELL

WARNER MUSIC DV

A la fin de sa vie, Samson François s'engagea dans l'enregistrement d'une inté...

> Lire la suite


Cet article n'est pas disponible à la vente sur Aushopping.com.
Pour le mémoriser, ajoutez-le à votre liste d'envies.
Descriptif produit

A la fin de sa vie, Samson François s'engagea dans l'enregistrement d'une intégrale des oeuvres pour piano de Debussy. Il mourut avant de pouvoir y mettre la dernière main. Enregistrés de 1961 à 1970, les 3 CD proposés aujourd'hui ne comprennent pas les Études, Livre I que le Poète du piano n'eut pas le temps d'enregistrer. Il n'en subsiste pas moins un legs inégalé, proposé aujourd'hui pour la première fois intégralement dans un coffret à petit prix dans un élégant boitier cartonné.Samson déclarait dans son ouvrage consacré à Chopin : J'ai une famille musicale : Mozart, Chopin, Debussy. La même chose que Vauvenargues, Edgar Poe et Baudelaire en littérature. Ce sont mes cousins. Des gens du XVIIIe. Cette proximité avec Debussy ne s'est jamais démentie tout au long de sa carrière. Il joua toujours Debussy, et l'absolue primauté qu'il lui a donnée au côté de Chopin durant toutes les années soixante, montre à quel point cet univers a pu le fasciner. Le parallèle évident entre Chopin et Debussy s'est certainement imposé à Samson. Il fut le premier pianiste à proposer au public parisien des concerts qui lui étaient entièrement consacrés. Le succès de ces soirées fut à la mesure des espoirs du pianiste. Comment expliquer qu'il l'ait enregistré si tardivement ? Un récital, gravé en 1961, comprenant 4 Préludes du premier livre, la 11e Etude du second livre, deux extraits de la Suite bergamasque et La plus que lente est tout entier dominé par une Isle Joyeuse éblouissante, comme irisée par le grand soleil de midi, et par une version dionysiaque du cycle Pour le piano, montrant combien le jeu de Samson renouvelait considérablement l'approche trop impressionniste pratiquée jusque là. Grâce à ce récital de 1961 nous pouvons saisir combien le Debussy de Samson était à la fois personnel et naturel. Samson tarda certainement à remettre Debussy sur le piano du studio d'enregistrement car il avait vraisemblablement, dès le début des années soixante, l'intention de graver l'intégrale d'une oeuvre pianistique qu'il n'avait pas encore totalement mise à son répertoire. Huit années plus tard, Samson s'attellera enfin à cette intégrale que le premier infarctus allait compliquer jusqu'à la laisser inachevée. Samson rentra en studio le 8 janvier 1968. Le sommet de cette part essentielle de la discographie Samsonienne est certainement sa gravure bouillonnante de Pour le piano, dont on trouvera difficilement l'équivalent dans toute la discographie de cette oeuvre.

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.  En savoir plus fermer