Vos centres commerciaux Auchan sur Aushopping.com CHOISIR UN CENTRE COMMERCIAL

DREAM PURSUIT

SOCADISC

Le parisien Tony Tixier commence le piano à 6 ans. Il bénéficie d'un solide ...

> Lire la suite


Cet article n'est pas disponible à la vente sur Aushopping.com.
Pour le mémoriser, ajoutez-le à votre liste d'envies.
Descriptif produit

Le parisien Tony Tixier commence le piano à 6 ans. Il bénéficie d'un solide apprentissage de la musique - il joue notamment Bach, Schumann, Brahms, Debussy, Ravel ou Bartók. Fils d'un metteur en scène et d'une chorégraphe, il pratique aussi le théâtre et la danse comme des disciplines à part entière de son apprentissage artistique.Vers l'âge de 14 ans, il se tourne vers le jazz. A Paris, il étudie ses premiers standards avec Didier Levallet et Malo Valois, puis à l'Académie Bill Evans. A 17 ans, avec son frère jumeau Scott, violoniste, il joue déjà des premières parties remarquées ici et là (Dee Dee Bridgewater, McCoy Tyner, Elvin Jones, Birelli Lagrène, Monty Alexander, ou encore Archie Shepp.). Tony Tixier fait aussi ses armes avec de nombreux musiciens comme Laurent Cugny, Myron Walden, Brian Melvin, Walt Weiskopf, Napoleon Maddox, Manu Pekar, Guillaume Naturel, Siegfried Kessler, Nicolas Genest, ou encore Pierrick Pedron. A 21 ans, Tony et Scott remportent les trophées du Sunside , si bien que leur concert est diffusé sur France Inter.En 2010, Tony Tixier sort Parallel Worlds, un premier album autoproduit dans lequel on peut déjà remarquer ses qualités d'écriture. Mais surtout, à la poursuite de sa quête musicale, travailleur acharné sous des allures débonnaires, il multiplie alors les expériences musicales entre Paris et New-York, dans les lieux les plus improbables et avec des musiciens issus des horizons les plus divers. Ce qui explique la genèse de l'album Dream Pursuit, enregistré à l'issue de la première tournée française de son nouveau quartette - le fantastique saxophoniste Logan Richardson et une rythmique de choc constituée de Burniss Earl Travis II à la contrebasse et de Justin Brown à la batterie.Il est évident qu'avec Dream Pursuit, Tony Tixier signe un immense album, tout à fois premier achèvement d'une quête incessante et témoignage vivant d'une musique non seulement imaginée mais vécue: à tout instant, on peut vraiment sentir ici la réelle complicité des musiciens . mais aussi leur maturité incroyable (l'interprétation de la ballade Easy Living)

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.  En savoir plus fermer