Vos centres commerciaux Auchan sur Aushopping.com CHOISIR UN CENTRE COMMERCIAL

FRENCH SONGS

SOCADISC

Qui est donc Lou Koster, cette première compositrice dans l'histoire de la ...

> Lire la suite


Pour le mémoriser, ajoutez-le à votre liste d'envies.
Descriptif produit

Qui est donc Lou Koster, cette première compositrice dans l'histoire de la musique luxembourgeoise? Bien connue dans son propre pays, elle trouve récemment une reconnaissance internationale. Lorsque les interprètes renommés Vincent Lièvre-Picard, ténor, et Emmanuel Olivier, pianiste, ont écouté pour la première fois sa musique, ils sont immédiatement tombés sous son charme et se sont ralliés avec enthousiasme au projet initié pas les archives Lou Koster au Cid / Fraen an Gender ensemble avec le Centre national de l'audiovisuel à Luxembourg : la production d'une première quasi-intégrale des mélodies françaises de Lou Koster. Vincent Lièvre-Picard : mon sens, les mélodies sur des poèmes de Paul Verlaine devraient entrer au répertoire des récitalistes! Lou Koster est pianiste et enseigne, durant 46 ans, le piano au Conservatoire de Musique de Luxembourg. Ses premières oeuvres sont des mélodies françaises. Ses compositions sont publiées dans des maisons d'éditions de renom au Luxembourg aussi bien qu'en Belgique, en France et en Allemagne. côté des mélodies, son oeuvre inclut de la musique chorale, des pièces pour piano, des compositions pour orchestre et des oeuvres scéniques comme l'opérette An der Schwemm ( la piscine, 1922).Dès 1933, la grande station européenne Radio-Luxembourg commence à s'intéresser à la compositrice. De 1933 à 1939, on ne compte pas moins de 111 émissions avec son nom sur les programmes. L'oeuvre de Lou Kostercompte plus de 250 compositions, dont 170 mélodies en luxembourgeois, français et allemand. Ce qui importe à Koster, c'est de composer avec simplicité dans un langage clair pour être comprise par le peuple et entrer en communication avec lui par ce biais, lui faire découvrir la poésie par la musique. Ce n'est pas l'inouï auquel elle aspire, ce qui la motive, c'est plutôt un souci pédagogique de démocratisation de la musique. Et pour arriver à ce but, elle n'a pas peur de rester une traditionaliste fidèle au langage tonal et de s'inspirer largement de la musique romantique.

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.  En savoir plus fermer