Vos centres commerciaux Auchan sur Aushopping.com CHOISIR UN CENTRE COMMERCIAL

HONEY SUCKLE AEONS

DIFFER-ANT

David Tibet ne s'arrête plus. Quand certains ne s'épanouissent que dans la rareté......

> Lire la suite


Pour le mémoriser, ajoutez-le à votre liste d'envies.
Descriptif produit

David Tibet ne s'arrête plus. Quand certains ne s'épanouissent que dans la rareté, lui enchaîne les albums majeurs à un rythme effréné, de plus en plus vite, de plus en plus intensément (commentaire qui vaut pour son rythme de publication autant que pour son contenu). Il y a quelque chose de miraculeux dans cette aura de mystère qu'il parvient néanmoins à préserver, alors même qu'il est partout, qu'il ne quitte quasiment plus le devant de la scène depuis 2006 et le somptueux Black Ships Ate the Sky. Le plus impressionnant étant sans doute que non contente de ne pas marquer le pas, son uvre paraît de plus en plus fascinante au fil de disques plus torturés les uns que les autres, redéfinissant sans cesse les contours d'un univers que l'on aurait autant de mal à définir que l'on en aurait à en dénombrer les épisodes (combien de ces ouvrages singuliers, LPs et EPs mis au bout à bout ? Personne sans doute ne serait capable de répondre précisément). Sa passionnante trilogie (Black Ships.../Alpeh at Hallucinatory Mountain/Baalstorm, Sing Omega) refermée il y a à peine neuf mois, Tibet est donc déjà de retour, avec un album au titre encore plus improbable que les précédents. HoneySuckle Æons, comme Baalstorm, semble avancer vers la lumière, relativement loin du chaos d'Alpeh, cet album si viscéral, si ravagé que l'on avait parfois du mal à l'écouter. Les mélodies sont ici plus aérées et les atmosphères moins hermétiques ; on trouvera même avec Persimmon l'une des chansons les plus poignantes de son auteur, la plus poignante, même, depuis au moins I Looked to the South Side of the Door. C'est le troisième titre de HoneySuckle Æons, qui avec son piano lancinant marque un tournant dans un album paraissant dès lors sortir progressivement de sa torpeur. Suit l'orientalisant Cuckoo, l'entêtant Jasmine, et voici que l'on se dit que HoneySuckle est peut-être ce que Current a produit de plus accessible depuis longtemps, quoiqu'il ne renie rien de ce qui a fait sa sulfureuse légende (à commencer bien sûr par ces textes entre ésotérisme, évangiles et Parnasse, déclamés avec une hargne tranchant souvent avec la délicatesse de la musique).

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.  En savoir plus fermer