Vos centres commerciaux Auchan sur Aushopping.com CHOISIR UN CENTRE COMMERCIAL

IL PIRATA

PIAS

Difficile pour le pauvre Bellini, en cette année 1827, de se distancier de lé...

> Lire la suite


Pour le mémoriser, ajoutez-le à votre liste d'envies.
Descriptif produit

Difficile pour le pauvre Bellini, en cette année 1827, de se distancier de lécrasant modèle rossinien. Pendant cette saison, la moitié des oeuvres données à la Scala de Milan sont de Rossini, et pour un compositeur de 26 ans, cest là une gageure que de faire concurrence au redoutable concurrent tout en restant original sans toutefois trop heurter le public qui ne veut surtout pas de nouveauté... Mais Bellini est de ce marbre dans lequel on taille les grandes statues : dès louverture de Il pirata, il sait faire la révérence du coin de loeil, mais on sent bien quil pose également le pied dans lespace romantique, un espace que Rossini na jamais occupé. Le chaînon manquant entre Rossini et Verdi, en quelque sorte. Le choeur douverture, avec son effrayant coup de tam-tam, marque le décor musical : on séloignera graduellement du modèle pour ouvrir un tout nouveau monde, puissamment mélodique - Chopin ne sy trompera pas en modelant ses premières lignes sur celles de Norma et La sonnambula, écrites trois ans plus tard -, pétri dharmonies inquiétantes et déjà bien verdiennes. Heureusement pour Bellini, le public le suit dans cette nouvelle quête musicale : Il pirata sera un immense triomphe, ouvrant au jeune compositeur le chemin de la gloire. On se demande jusquoù il aurait évolué, au contact par exemple de Wagner et Berlioz, sil nétait pas mort prématurément à lâge de 34 ans. Quoi quil en soit, ce Pirata est de toute beauté, servi par la voix somptueuse de Ludovic Tézier entre autres (cocoricoooo), qui lui confère une profondeur et une noirceur tout à fait en adéquation avec le terrible drame qui se déroule là.

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.  En savoir plus fermer