Vos centres commerciaux Auchan sur Aushopping.com CHOISIR UN CENTRE COMMERCIAL

L'ILLEGALITE JOYEUSE

AUTRE DISTRIBUTION

M.Roux casse tout sur son passage Les InRocks UNE ELEGANCE QUII FAIIT MOUCHE ...

> Lire la suite


Cet article n'est pas disponible à la vente sur Aushopping.com.
Pour le mémoriser, ajoutez-le à votre liste d'envies.
Descriptif produit

M.Roux casse tout sur son passage Les InRocks UNE ELEGANCE QUII FAIIT MOUCHE Quatre ans après son précédent disque, Monsieur Roux revient avec un nouvel album L'illégalité joyeuse, recueil de chansons décomplexées en français, aux airs de ballades lunaires.Peut-être au final se trouver pour arriver à ce résultat : Un disque d'une diversité musicale rare en chanson française, comme si à l'instar de la pochette de l'album, on voulait nous signifier que le monde ne serait plus jamais cette carte bien rangée aux frontières tracées à la règle. On passe ainsi de sonorités africaines à des rythmiques brésiliennes, d'un phrasé hip-hop à une chanson pop sans que cela semble poser problème. Des sons bidouillés apparaissent ici et là, des samples parfois, des compositions faussement simples, un certain goût pour l'expérimentation et au détour d'une chanson, on note la référence à quatre garçons dans le vent bien connus. Le mix de JB Bruhnes (Bertrand Belin, Emily Loiseau, Arthur H.) apportant pour finir le tout une belle lumière à l'ensemble. Douce et mélancolique.Et puis il y a les textes.Tendres et corrosifs, ils font mouche une fois de plus. Mais si on retrouve les thèmes sociaux chers au chanteur comme dans le mordant Pauvre con ou le facétieux L'illégalité Joyeuse, le propos est souvent moins frontal que par le passé notamment sur le très beau Jour de gloire où sur une rythmique mécanique enrobée de cordes, il nous conte l'histoire d'un étrange étranger. Surtout et c'est la vraie bonne surprise, Monsieur Roux se laisse aller à des textes plus introspectifs et intimes avec la même acuité que quand il s'agit de décrire ses contemporains. Et sans se départir d'un petit sourire en coin, car finalement tout ça n'est pas très sérieux, nos malheurs comme nos bonheurs.Mais au détour de cette chanson en forme de portrait (Le chameau), il y a cette phrase comme une promesse qu'on se fait à soit même et qui résume très bien ce disque et cet artiste atypique et discret : Je serais libre sur la tête de ma mère, croix de bois, croix de fer, si je mens, je vivrai en enfer. M.Roux : une écriture tranchante avec du coeur et de l'esprit Francofans Un regard qui recèle sa dose d'humanité mais aussi de férocité . un engagement discret qui n'en est que plus subversif . Cet auteur devrait interpeller l'auditeur attentif Télérama

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.  En savoir plus fermer