Vos centres commerciaux Auchan sur Aushopping.com CHOISIR UN CENTRE COMMERCIAL

MARA LA FATIA

AUTRE DISTRIBUTION

Antonio Castrignano est le nouveau petit génie des musiques traditionnelles de l ...

> Lire la suite


Cet article n'est pas disponible à la vente sur Aushopping.com.
Pour le mémoriser, ajoutez-le à votre liste d'envies.
Descriptif produit

Antonio Castrignano est le nouveau petit génie des musiques traditionnelles de l 'Italie du sud et plus particulièrement des pizzica et tarentelles.Antonio CASTRIGNANÒ vient d'avoir le rare honneur non seulement d'inaugurer le plus grand festival de Pizzica et Tarantelle du monde la notte della taranta mais aussi de participer au concert de clôture dirigé par le maestro Ludovico Einaudi le 28 août dernier à Melpignano. Ce festival, dédié à la valorisation de la pizzica qui draine plus de 100000 visiteurs chaque année et aussi le plus grand festival de world music en Italie. Antonio se fait remarquer très tôt par Manuele Crialese qui reste touché par son approche de la tradition avec un placement de la voix très haut et une posture qui semblent sortir tout droit de l'imaginaire de l'iconographie populaire.Charismatique et scéniquement étonnant, Antonio est aussi une chanteur extraordinaire et un musicien de grand talent, il a fait partie des plus grands groupes historiques salentins tel que Canzoniere Terra d'Otranto, Canzoniere Grecanico Salentino et Aramirè et, comme chanteur et percussionniste il a collaboré avec l'Ensemble Notte della Taranta. Il a joué dans les plus grands festivals internationaux avec Stewart Copeland, Mauro Pagani, Trilok Gurtu, Negramaro, Vinicio Capossela, Franco Battiato, Carmen Consoli, Caparezza, Ambrogio Sparagna, Giovanna Marini, Ballaké Sissoko.Auteur remarqué de la musique du film Nuovomondo d'Emanuel Crialese récompensé par un lion d'or à la mostra de Venise en 2008 Mara la fatia Amer est le travail en dialecte greco-salentin Cet album de sens et de grande recherche est certainement l 'album de musiques traditionnelles italiennes de Pizzica le plus étonnant depuis longtemps LA TARENTELLE : La tarentelle était utilisée comme une musique de transe qui guérissait les piqûres de tarentules. Des chants d'amour, des airs traditionnels arrachés au silence des champs de cette terre, plongées dans le souffle circulaire de la culture populaire de la Grèce salentine. La source du rythme obsédant auquel, depuis la nuit des temps, battent les tambourins au pays de Salento, à l'extrème Sud Est de l'Italie. Si l'Amérique de l'esclavage avait le Blues comme expression pour sa douleur, si les jeunes des ghettos urbains parlent de malchance et de rage aux battements du rap, les gens de Salento expriment leurs sentiments et leurs passions aux rythmes des tambourins et en dansant la pizzica, afin d'atteindre la transe...

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.  En savoir plus fermer