Vos centres commerciaux Auchan sur Aushopping.com CHOISIR UN CENTRE COMMERCIAL

NORTHERN LIGHTS - SOUTHERN CROSS

UNIVERSAL MUSIC

Premier album de nouvelles chansons du Band en quatre ans, Northern Lights - ...

> Lire la suite


Pour le mémoriser, ajoutez-le à votre liste d'envies.
Descriptif produit

Premier album de nouvelles chansons du Band en quatre ans, Northern Lights - Southern Cross marque la mainmise du guitariste Robbie Robertson sur le groupe, en signant toutes les huit. Superbement enregistré sur une nouvelle console vingt quatre pistes dans leur propre studio en Californie où les musiciens ont immigré en octobre 1973, fatigués du syndrome Woodstock , il soutient la comparaison avec leurs meilleurs albums, les deux premiers. Après plus dune année passée en tournée avec Bob Dylan, il était temps pour un nouvel album du groupe. Même sils sacrifient à la mode de lélectronique (synthesizer) au lieu de leurs instruments traditionnels non trafiqués, les cinq compères se régalent encore (pour peu dannées encore) à surprendre avec leurs harmonies originales, des sons différents, et un savoir-faire qui nappartient quà eux dans toute lhistoire du rock. Forbidden Fruit débute lalbum élégamment, avec un Levon Helm au chant principal qui semble appeler ses acolytes à se réveiller et produire enfin une oeuvre commune et personnelle, Robertson y délivrant deux beaux courts solos de guitare. Richard Manuel est impérial au chant sur lévocateur Hobo Jungle , enchaîné avec le joyeux Ophelia et son atmosphère New Orleans typique des morceaux nostalgiques similaires dans les oeuvres précédentes, toute en progression daccords. Dès ce troisième morceau, on sait quon a retrouvé notre groupe américain chéri. Et tout au long du reste, lorchestre va nous régaler (notamment Robbie Robertson, décidément plus prolixe à la guitare) de sonorités diverses, et de chants interchangeables dont il possède seul le secret et la faculté. En plein milieu du disque lillumine lune des plus belles chansons jamais créées par le groupe, le grandiose Acadian Driftwood dinspiration Cajun (avec Byron Berline au violon et Garth Hudson à laccordéon), Richard Manuel, Levon Helm et Rick Danko se partageant les vocaux ; une magnifique évocation poétique et musicale de limmigration des Acadiens de descendance française, et parabole sur toutes les diasporas. Occasion de noter ici le soin attentif toujours apporté par le groupe dans la séquence des morceaux ; le funky Ring Your Bell suit à merveille Acadian Driftwood , enchaîné lui-même par la déchirante ballade chanson damour de six minutes It Makes No Difference passionnément chantée par Rick Danko. Robbie Robertson y brille une nouvelle fois, adaptant ses interventions à lhumeur de sa chanson, comme lintervention finale de Garth Hudson au saxophone soprano. Ce chef doeuvre oublié se termine encore avec une progression daccords assez complexe, Rags And Bones , dont la mélodie continue chantée par Richard Manuel est contrebalancée par une mélodie différente jouée aux claviers par Garth Hudson, dont cest décidément lalbum du Band où sa présence est la plus importante. On aurait espéré que le Band nous surprenne ainsi encore pendant longtemps, mais lavenir devait être sombre.

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.  En savoir plus fermer