Vos centres commerciaux Auchan sur Aushopping.com CHOISIR UN CENTRE COMMERCIAL

PALERMO

DG DIFFUSION

Après le remarquable trio For Heaven's Sake du pianiste américain Kevin Hays, ...

> Lire la suite


Cet article n'est pas disponible à la vente sur Aushopping.com.
Pour le mémoriser, ajoutez-le à votre liste d'envies.
Descriptif produit

Après le remarquable trio For Heaven's Sake du pianiste américain Kevin Hays, Jean-Philippe Muvien, guitariste etfondateur du joli label Allgorythm continue de nous faire voyager musicalement dans des univers de jazz originaux et talentueux.Il nous gratie cette fois d'un album étonnant, celui du trio du contrebassiste Eddie Gomez qui a su s'entourer depuis plus de dixans du pianiste Stephan Karlsson, Suédois naturalisé américain. Quant au jeune batteur Nasheets Waits, le ls de Freddie Waits, iltourne dans des contextes divers (de Fred Hersch à Jason Moran sans oublier Drew Gress, Scott Colley), mais a su trouver sa placedans la formation d'Eddie Gomez.Ce trio acoustique a enregistré en Sicile en 2006, à Palerme, d'où le titre de la première composition, Palermo coécrite par lepianiste et le batteur.La couleur du disque est tout de suite trouvée. C'est une musique uide mais intense, romanesque, percutante (énergie dupianiste et du batteur), où le contrebassiste leader laisse s'exprimer ses partenaires, non sans avoir attaqué par des solos brillants(à l'archet dans l'émouvante ballade qu'il a lui même composée Missing you). Il est singulièrement troublant d'écouter EddieGomez en trio, quand il reprend le poignant We will meet again que le pianiste Bill Evans dédiait à son frère disparu, dans ledisque d'ailleurs posthume You must believe in spring. On ne peut s'empêcher d'être ému par l'hommage rendu, tout en comparantla version initiale qui ne fait guère plus de trois minutes à celle du disque actuel qui double le temps de développement duthèmeLes pensées d'Eddie Gomez, musicien exceptionnel qui a joué avec les plus grands - Bill Evans, Chick Corea, ou Michael Brecker- sont sans doute toujours investies par le souvenir des chers disparus. Et on comprend alors qu'il reste dèle à la forme du trioclassique, qu'il n'essaie pas absolument de faire du neuf, mais au contraire tente de rendre un hommage juste et sincère à sesfantômes. Les reprises de superbes standards comme On green dolphin street, My foolish heart s'ajustent avec les nouvellescompositions dont trois sont dues au pianiste Stephan Karlsson. Et l'unité du disque est évidente. Ce trio est cohérent, magni-quement soudé, il joue sans s'économiser, avec le coeur. Le résultat est plus que convaincant,Palermo ravive une nostalgie sansmièvrerie, faisant preuve d'un respect dèle et en même temps tonique.

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.  En savoir plus fermer