Vos centres commerciaux Auchan sur Aushopping.com CHOISIR UN CENTRE COMMERCIAL

SOLO

SOCADISC

Disons-le tout de suite, Mulgrew Miller est le pianiste américain le plus ...

> Lire la suite


Cet article n'est pas disponible à la vente sur Aushopping.com.
Pour le mémoriser, ajoutez-le à votre liste d'envies.
Descriptif produit

Disons-le tout de suite, Mulgrew Miller est le pianiste américain le plus prolifi que et demandé de sa génération. Il fait partie du club très restreint des musiciens qui ont joué partout avec tout le monde. Des disques superbes sous son nom, ou en collaboration avec les plus grands noms du jazz, des concerts magiques sur toute la surface du globe, en profusion. Et pourtant jamais d'enregistrement en solo.Pourquoi ? Sans doute parce qu'à l'instar de son aîné Herbie Hancock, également avare de cet exercice solitaire, son plaisir n'est complet que lorsqu'il le partage avec d'autres musiciens, en direct Laurent de Wilde signe ici un livret remarquable et nous rappelle à tous: Disons-le tout de suite, Mulgrew Miller est le pianiste américain le plus prolifi que et demandé de sa génération.Il fait partie du club très restreint des musiciens qui ont joué partout avec tout le monde.Des disques superbes sous son nom, ou en collaboration avec les plus grands noms du jazz, des concerts magiques sur toute la surface du globe, en profusion. Et pourtant jamais d'enregistrement en solo .Vous aurez compris l'importance de cet enregistrement de Mulgrew Miller qui enchaîne de manière si magistrale et si naturelle des morceaux de bravoure sur une poignée de standards: Jordu, Con Alma, Carousel (un superbe original), My Old Flame, Dreamsville, Yardbird Suite, Body & Soul et Giant Steps. Je peux témoigner que le pianiste avait accepté de jouer au débotté l'unique concert dont est issu l'enregistrement, presque surpris qu'on le lui propose, mais tellement ravi! En tout cas, cet album est un moment rare de possession du piano jazz version canal historique, avec une musique sans artifices (pour info, les ciseaux numériques n'ont rien lissé ou extrait de cet enregistrement réalisé en 2 pistes directes). Dans l'environnement sonore immédiat, on mesure combien Mulgrew Miller joue de manière unique. Il est un des héros absolus, non seulement des musiciens de sa génération, mais aussi d'une nouvelle génération de pianistes: il suffit de poser la question à Robert Glasper, par exemple Ce disque raconte donc l'histoire de cette soirée, comment Miller, petit à petit, déploie son talent magnifique pour affronter cette contrainte inhabituelle du piano solo, comment faute de compères avec qui jouer il va se mettre à jouer avec lui-même et nous livrer le meilleur de la musique.En amateur précoce et inconditionnel de Charles Thomas, Mulgrew débute ce concert avec un hommage à un autre grand pianiste bop, Duke Jordan, en interprétant son tube Jordu.Les enchaînements d'accords de cette mélodie autour de do mineur et mib majeur ainsi que les mouvements descendants du pont offrent un parfait mélange de blues, de bop et de chromatismes modernes entre lesquels Mulgrew évolue avec une aisance délicieuse.Progressivement, le pianiste prend possession de son instrument et on peut l'entendre explorer tour à tour le bas du clavier, puis le haut dans des traits de doubles croches éblouissants et quand s'achève le morceau, tel un athlète s'étant assuré de la souplesse de tous ses membres, on sent Miller prêt et chaud pour rentrer dans le vif du sujet.

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.  En savoir plus fermer