Vos centres commerciaux Auchan sur Aushopping.com CHOISIR UN CENTRE COMMERCIAL

SORRY WE RE OPEN

WARNER MUSIC DV

L'ÈRE DU JE SUIS PARTOUT ET TOUJOURS JOIGNABLE, ENTRE LA MAISON ET LA BRASSERIE ......

> Lire la suite


Cet article n'est pas disponible à la vente sur Aushopping.com.
Pour le mémoriser, ajoutez-le à votre liste d'envies.
Descriptif produit

L'ÈRE DU JE SUIS PARTOUT ET TOUJOURS JOIGNABLE, ENTRE LA MAISON ET LA BRASSERIE EN PLEIN AIR, ENTRE LE CLOUD ET LA SCÈNE, LE COLLECTIF DE BONAPARTE RENVOIE KAISER TOBIAS JUNDT, ATTEINT DE TDAH, AUX EXIGENCES DU CALENDRIER D'ICI.IL S'AGIT DU PREMIER ALBUM DE BONAPARTE ENREGISTRÉ EN STUDIO ; LES DEUX ALBUMS PRÉCÉDENTS TOO MUCH ET MY HORSE LIKES YOU AYANT PLUTÔT VU LE JOUR SUR UN ORDINATEUR PORTABLE, ENTRE L'AUTOROUTE ET LE BORD DU LIT.PUISQUE JUNDT AVEC BONAPARTE VADROUILLE DE PAR LE MONDE AVEC SA BANDE DEPUIS PLUS DE CINQ ANS SANS INTERRUPTION, IL EST TRÈS HEUREUX D'AVOIR ENFIN TROUVÉ BERLIN UN ENDROIT LUI OÙ IL PEUT SE RETIRER TOUT MOMENT DU STRESS DES TOURNÉES ET TRAVAILLER TRANQUILLEMENT DE NOUVELLES COMPOSITIONS.SORRY, WE'RE OPEN C'EST LE NAVIGATIO VITAE DANS LEQUEL L'EMPEREUR ET SA COUR ONT EMBARQUÉ SUR LE NAVIRE MAJESTUEUX BONAPARTE QUI MET PLEIN CAP SUR LA VIE.Sur cet album, Jundt, raconteur d'histoires d'association réussit vraiment avec son collectif à encore perfectionner la musique typiquement Bonaparte, basée d'un côté sur des genres traditionnels comme le Blues ou le Folk mais aussi tournée de l'autre sur la stylistique urbaine avec ses Electro, Hip Hop ou Dubstep. On a d'ailleurs sur l'album résolument évité l'interface digitale MIDI pour les instruments. L'électronique et les instruments sont donc enregistrés en temps réel.Sorry, we're open est devenu un album de rave/punk à la cyberblues dont le destin reste celui d'être en perpétuelle activité, en pleine vitesse on-line dans notre vie comme une source permanente et ouverte de fi chiers divers qui ne connaît jamais la fermeture et s'efforce malgré tout de mettre en valeur le côté humain dans la machine homme.Celui qui accorde crédit au préjugé prétendant que Bonaparte n'est de toute façon qu'une mise en scène de monstres, un spectacle dont la musique n'est que de second ordre, celui-là sous-estime de façon colossale la valeur de ces musiciens d'exception qui, depuis des années, ne doivent leur succès musical ni au hasard, ni à des combines bancales mais plutôt au talent certain de leurs compositions. Le spectacle fait bien sûr partie intégrante du concept global. Mais n'en est-il pas le cas pour n'importe quel autre groupe ? Sauf que celui qui a un jour assisté à un concert de BONAPARTE aura pu sentir dans sa chair comment la salle entière a chanté avec ferveur l'une après l'autre chacune des phrases du texte comme celles du morceau Too much .ENFIN, IL Y A AUSSI C'EST MOI QU'TU PARLES ? LE PREMIER MORCEAU EN LANGUE FRANÇAISE DE BONAPARTE DANS LEQUEL JUNDT S'AMUSE LA VERVE DU COURTISAN, DU CHARMEUR POUR SALIR PENDANT PRESQUE CINQ MINUTES SON SEMBLABLE AVEC DES MOTS REMPLIS D'HUMOUR.On trouve encore sur cet album de petits interludes ici et là dont les titres sont indiqués en longitudes et latitudes. Semblables à des îles réelles ou fi ctives du quotidien, situées entre le Cloud et la cambuse du navire : derrière certaines coordonnées géographiques se cachent des chantiers bruyants alors que d'autres font rêver à des destinations paradisiaques tout au long du voyage que nous offre l'album : Bonahula - le bar tiki des nuits folles où, sous la véranda et bercé dans un hamac l'on admire heureux et épuisé le jour qui se lève en savourant le roulement des vagues alors que dans l'escalier, un petit empereur du Rock'n'roll inlassable entonne déjà un nouveau morceau sur sa guitare Manana Forever !

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.  En savoir plus fermer