Vos centres commerciaux Auchan sur Aushopping.com CHOISIR UN CENTRE COMMERCIAL

SPRINGFEVER/JPN

WARNER MUSIC DV

Apparu à l'orée des années 1970 sur les albums de son frère le clarinettiste ...

> Lire la suite


Cet article n'est pas disponible à la vente sur Aushopping.com.
Pour le mémoriser, ajoutez-le à votre liste d'envies.
Descriptif produit

Apparu à l'orée des années 1970 sur les albums de son frère le clarinettiste Rolf Kühn ou Open Strings du violoniste Jean-Luc Ponty (dont il signe une composition Sad Ballad), Joachim Kühn s'impose dans l'ombre de Keith Jarrett comme le nouvel ambassadeur du piano virtuose et contemporain dans le domaine du jazz. Après quelques albums où il se fait la main, de Solos (1971) à l'excellent Hip Elegy (1975) avec Philip Catherine, Alphonse Mouzon, Terusama Hino et John Lee, le revoici dans un studio munichois où il enregistre en avril 1976 ce bien-nommé Springfever chargé de rythmiques groove et d'envolées à couper le souffle (Two Whips). Le pianiste allemand, qui signe toutes les compositions, a réuni autour de lui un trio composé de Philip Catherine (guitare), John Lee (basse) et Gerald Brown (batteur de Return To Forever), auxquels s'ajoute le violoniste Zbigniew Seifert sur Lady Amber (Curt Cress remplaçant Gerald Brown sur ce titre). Joachim Kühn n'a pas eu souvent eu l'occasion de jouer du piano électrique hors de sa courte période jazz rock. Il livre ici un excellent aperçu de ses talents dans une veine plus relax qu'à l'accoutumée (Morning), alternant avec un clavier acoustique dans un aérien Sunshine ou le dense Spring Fever. Ces huit morceaux très enlevés ont de quoi ravir les amateurs de jazz électrique et faire découvrir une facette peu connue, voire inattendue, de l'un des pianistes les plus sérieux du genre.

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.  En savoir plus fermer