Vos centres commerciaux Auchan sur Aushopping.com CHOISIR UN CENTRE COMMERCIAL

UNE ANTHOLOGIE (1857-1912)

AUTRE DISTRIBUTION

La Fondation AMAR (Foundation For Arab Music Archiving and Research) a été é...

> Lire la suite


Cet article n'est pas disponible à la vente sur Aushopping.com.
Pour le mémoriser, ajoutez-le à votre liste d'envies.
Descriptif produit

La Fondation AMAR (Foundation For Arab Music Archiving and Research) a été établie en 2009 pour réunir, préserver, archiver et diffuser les enregistrements relatifs à toutes les traditions musicales Arabes du début du 20e siècle, principalement la Musique arabe classique.AMAR a lancé ses publications en 2011 avec la collection complète des oeuvres de Cheikh Yùsuf al-Manyalâwi pour le centenaire de sa mort, suivie en 2012 par les oeuvres choisies de 'Abd al-Havy Afandi Hilmi (1857-1912), pour le centenaire de sa mort également Quoique 'Abd al-Havy Afandi Hilmi s'inspirait du style de chant des Cheikhs, il est néanmoins considéré comme un représentant du chant des Afandis. En comparant ces différentes versions, le style de Hilmi apparaît comme étant principalement basé sur l'improvisation. 'Abd al-Havy se plaisait à déclarer qu'il n'était pas un soldat dans l'armée des rythmes et des mesures. Il était fier de son style de chant et refusait de se conformer aux mélodies et aux rythmes comme un soldat qui obéirait aux lois et règlements militaires. Les diverses versions de ses adwàr démontrent que les mélodies ne présentaient pour lui aucun obstacle: il les transgressait avec des variations et des improvisations d'une simplicité extrême, ne cherchant pas à exhiber son talent technique quoiqu'il était capable de chanter le long d'une face entière de disque, plus de trois minutes, jusqu'à trois ou quatre gammes de maqâm ; une particularité considérée par certains comme de la naïveté ou encore comme une simplicité folklorique, mais qui à notre avis démontre une maîtrise totale de la musique et de l'ordre mélodique du maqâm ainsi que la capacité de créer quelque chose de nouveau à partir d'un minimum de matériel.'Abd al-Havy Afandi ainsi que plusieurs autres interprètes de la musique de la Nahda considéraient que le Patrimoine devait certainement être respecté, mais qu'il devait néanmoins être remis à jour par ses interprètes.Le Patrimoine véritable est la mélodie et le rythme de la Musique arabe classique dans leur sens le plus large, et non pas dans leurs détails infimes, comme par exemple les phrases mélodiques modèles que l'on retrouve dans toutes les oeuvres du Patrimoine. L'arrangement mélodique est un produit de l'Histoire et de l'accumulation de civilisation humaine, tandis que les mélodies sont crées par l'homme et se rapportent à une certaine époque. L'homme n'est pas éternel, la civilisation humaine l'est.

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.  En savoir plus fermer