Vos centres commerciaux Auchan sur Aushopping.com CHOISIR UN CENTRE COMMERCIAL

YEBUNNA SENESERHAT

AUTRE DISTRIBUTION

Yebunna Seneserhat : la cérémonie du café en amharique, ce moment où le temps se ...

> Lire la suite


Cet article n'est pas disponible à la vente sur Aushopping.com.
Pour le mémoriser, ajoutez-le à votre liste d'envies.
Descriptif produit

Yebunna Seneserhat : la cérémonie du café en amharique, ce moment où le temps se fige, où la pièce se remplit de l'odeur du café grillé et chacun s'assoit et échange.Après 7 ans de vie, un premier album Heiko, ou l'apparition du héros (Yolk records), des résidences annuelles (Sophie Aime les Voûtes et Sophie Aime l'Atelier du Plateau), des collaborations et des créations avec Loop Collective (Royaume-Uni), IKS (Québec), Coax et le Grolektif (France), des concerts en Europe, au Canada et en Ethiopie.Le Bruit du [sign] présente aujourd'hui son deuxième album, Yebunna Seneserhat la cérémonie du café, musique et projet pour deux danseurs d'Eskesta, une danse traditionnelle éthiopienne.L'histoire commence en janvier 2009 quand Nicolas Stephan et Sébastien Brun, dans l'optique d'une création pour le festival Africolor de décembre 2009, partent un mois à Addis-Abeba pour rencontrer Melaku Belay, danseur d'Eskesta et la tradition des Azmari Bet.Les Azmari Bet sont ces lieux enfumés, bruyants et chaleureux que l'on trouve dans les quartiers chauds de la nuit éthiopienne. Conteurs, musiciens, danseurs et danseuses y tiennent éveillés jusqu'à l'aube leurs habitués, les clients de passage, les expatriés et les buveurs de tedj, puissant hydromel. Certains s'essayent à l'Eskesta cette danse où tête, cou, épaules se déboîteraient presque, à chaque impact du kebero, l'instrument de percussion entêtant qui sévit toute la nuit, accompagné d'un violon à une corde appelé massinko.Un mois sur place pour appréhender les codes de l'Eskesta et de la tradition musicale éthiopienne, suivi d'une année d'écriture en France et de croisements ont permis à Nicolas Stephan & Sébastien Brun de concevoir des portes d'entrées aux danseurs et de trouver dans cette violence singulière l'espace pour une nouvelle approche de leur musique au service de la transe.Le nouvel album du Bruit du [sign] propose donc une musique neuve tant pour le groupe, les danseurs azmaris que pour le public. Une transe de tous les instants, une prise de risque aussi, où chacun garde son identité mais invite l'autre a danser avec lui.Un an de travail ne pouvant pas se résumer par le seul concert d'Africolor au TGP de St-Denis, une tournée Yebunna Seneserhat d'un mois s'organisa sur les hauts plateaux éthiopiens en janvier 2010 afin de confronter une vision de la tradition éthiopienne à la critique locale. Emerveillé et nourri de ces rencontres, Le Bruit du [sign] enregistre en juillet 2010 au Studio Pigalle, le projet Yebunna Seneserhat.

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.  En savoir plus fermer