Musique classique - SUITES, LIVRE III par CULTURA
Vos centres commerciaux Auchan sur Aushopping.com CHOISIR UN CENTRE COMMERCIAL

SUITES, LIVRE III

PIAS

Alexander Paley est largement reconnu pour ses prouesses techniques é...

> Lire la suite


Pour le mémoriser, ajoutez-le à votre liste d'envies.
Descriptif produit

Alexander Paley est largement reconnu pour ses prouesses techniques éblouissantes, son répertoire exceptionnellement large des concertos et des oeuvres pour piano solo, et la profondeur de ses interprétations uniques et personnelles. Lors de ma première rencontre avec Rameau, javais 7 ans. Mon premier professeur était né à Paris et il avait une très bonne connaissance de la culture française. Grâce à lui, je suis à mon tour tombé amoureux de la France en général et de Rameau en particulier, Rameau qui ne ma plus jamais quitté par la suite. Je lai toujours gardé dans un coin de ma tête, sans jamais pouvoir le donner sur scène car, malheureusement, les programmateurs, préféraient et préfèrent encore des compositeurs plus familiers du grand public.(...) Cest résolument en tant que pianiste que jaborde la musique de Rameau. Nulle question ici dune simple imitation du clavecin : il me semble dommage de ne pas exploiter les opportunités que notre piano contemporain offre, comme la fait, par exemple dans Bach, Glenn Gould, musicien que jadmire. Jai également apporté une attention particulière à la question du tempo. Sur la question des ornements, pour lesquels le compositeur a laissé une table fort copieuse, je me réclame de Wanda Landowska. Lornement est, à mes yeux, comme un vaste champ qui permet dintroduire ce qui existait autour de Rameau en son temps. Ainsi, dans La Vénitienne (Premier livre, 1706), après avoir joué strictement ce qui est écrit par Rameau, jai inséré des citations de Domenico Scarlatti et de Jean-Paul-Egide Martini (son célèbre Plaisir damour). Cest aussi pour cette raison que dans les doubles de la fameuse Gavotte, jai introduit le Dies iræ. Javoue avoir lintime et forte conviction den avoir le droit. Jai essayé de jouer chaque mélisme, chaque note, écrits par Rameau car le texte reste la Bible, et il doit être scrupuleusement respecté. Mais Debussy disait que la musique survenait entre les notes et il est du ressort de linterprète de découvrir ce qui existe au-delà du papier et de lencre noire. Ce que je joue ne relève absolument pas de la transcription telle qua pu superbement le faire un Godowski. Ce nest pas non plus une tentative de transformer la musique en quelque chose daudible pour un hypothétique auditeur contemporain. Jessaie simplement de partager cette immense beauté qui naît devant moi et devant lauditeur... Alexander Paley

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.  En savoir plus fermer