Pop et rock - WELCOME THE WORMS par CULTURA
Vos centres commerciaux Auchan sur Aushopping.com CHOISIR UN CENTRE COMMERCIAL

WELCOME THE WORMS

PIAS

PLUS MATURES QUE JAMAIS, LES SOEURS CLAVIN REVIENNENT AVEC UN DEUXIÈME ALBUM ...

> Lire la suite


Pour le mémoriser, ajoutez-le à votre liste d'envies.
Descriptif produit

PLUS MATURES QUE JAMAIS, LES SOEURS CLAVIN REVIENNENT AVEC UN DEUXIÈME ALBUM PUNK CALIFORNIEN AUX ALLURES POP EMPRUNTÉES FLEETWOOD MAC.BLEACHED, le duo de Los Angeles formé par les soeurs Jennifer et Jessie Clavin revient avec un deuxième LP bien différent du premier : Welcome The Worms. Produit par Joe Chiccarelli (Morrissey, The Strokes, Elton John) et avec Micayla Grace à la basse, lalbum a été conçu alors que les deux soeurs échappaient chacune à leurs drames personnels.Jessie sest faite expulser de chez elle alors que Jen en finissait avec une relation torride et malsaine. Alors que cette dernière luttait émotionnellement, elle se jeta corps et âme dans la musique. Les 10 titres sont nés dune poignée de démos, écris par les 3 filles dans une maison reculée à Joshua Tree, loin de la ville destructrice, inspirés par des groupes comme The Slits, Black Flag et Minor Threat. Welcome The Worms est teinté de mélodiespop empruntées à Fleetwood Mac ou encore Heart to Roy Ayers mais reste avant tout un album punk-rock californien.En somme, du BLEACHED plus intelligent, plus fort, plus profond émotionnellement. Cest un disque ambitieux à la pop raffinée qui pourrait faire penser aux Shangri-Las sous speed, roulant à toute allure dans un vent de weed et de pétales, avec un mur de guitares sur la banquette arrière. La chanson Keep on Keepin' On est aussi hypnotique quun kaléidoscope alors que Sleepwalking et Trying To Lose Myself Again évoque la difficulté à vivre sa vie sur autopilote. Sour Candy est un pur hit, si naturel et accrocheur quil vous reste dans la tête pendant des jours. Chemical Air et I'm All Over The Place (Mystic Mama) jouent avec des sensibilités pop tandis que Desolate Town nous présente Jen, bizarre sur les versets, avant de chanter un refrain à la Cobain le tout très inspiré de Los Angeles et de ses vrais clichés.

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.  En savoir plus fermer