Vos centres commerciaux Auchan sur Aushopping.com CHOISIR UN CENTRE COMMERCIAL

LE CINEMA DE FRANCIS LAI

SOCADISC

A l'occasion du 83ème anniversaire de Françis Lai, il paraissaitévident d'éditer ...

> Lire la suite


Pour le mémoriser, ajoutez-le à votre liste d'envies.
Descriptif produit

A l'occasion du 83ème anniversaire de Françis Lai, il paraissaitévident d'éditer ce 3CD DIGIPACK, accompagné d'un livret de32 pages, regroupant les plus grands thèmes composés parl'artiste Oscarisé.Que ce soit à propos de l'homme ou de sa musique, les mêmes mots reviennent sans cesse dans labouche de ses amis et collaborateurs : simplicité, discrétion, chaleur. Le fait est donc admis : FrancisLai ressemble à sa musique. Depuis les années soixante, loin des médias et des modes, il continued'oeuvrer pour le cinéma et la chanson, sans aucune prétention aux honneurs. Son impressionnantpalmarès donne à réfléchir sur la trajectoire d'un mélodiste à l'instinct exceptionnel, dont le talents'est imposé mondialement, des collines de Nice à celles d'Hollywood.En 1965, par l'intermédiaire de Pierre Barouh, il croise un jeune cinéaste, Claude Lelouch, qui luipropose de mettre en musique un projet de film intitulé Un homme et une Femme . Avant mêmele tournage, l'accordéoniste propose à Lelouch une dizaine de mélodies différentes.Claude a carrément sursauté quand je lui ai chantonné celle destinée à la séquence où Trintignantse balade à Pigalle, se souvient le compositeur. C'était le Chabadabada ! Il m'a demandé de larejouer dix fois d'affilée : Mais Francis, c'est ça le thème du film ! Toute la musique a été écriteet enregistrée avant même le premier tour de manivelle. Et sur le plateau, Claude s'en servait pourdiriger les comédiens, pour rythmer sa mise en scène. Elle prenait la place de certains dialogues,elle révélait les personnages, elle faisait parler leurs sentiments .Aidé par Ivan Jullien pour l'orchestration, Francis Lai traite le fameux Chabadabada avec un extrêmedépouillement : une voix féminine (Nicole Croisille), une voix masculine (Pierre Barouh) et lecompositeur lui-même à l'accordéon électronique, instrument au timbre alors inédit au cinéma.La suite appartient à l'histoire : Palme d'Or, succès mondial, avalanche de reprises, d'Ella Fitzgeraldà Tom Jones. En un film, la musique de Francis Lai devient indissociable du cinéma sentimentalselon Lelouch. A chaque nouveau projet, le binôme reconduira la méthode de son expériencefondatrice : mettre en boîte la partition en amont du tournage, afin que Lelouch puisse s'en servir surle plateau. La musique de Francis est mon meilleur directeur d'acteurs résume le cinéaste, trenteet un films plus tard, dont une bonne poignée de classiques (Vivre pour vivre, La Bonne année,L'Aventure, c'est l'aventure, Les Uns et les autres, Itinéraire d'un enfant gâté).Consécration suprême, Francis Lai reçoit en avril 1971 l'Oscar pour Love story d'Arthur Hiller dont,au départ, il ne voulait pas écrire la musique.

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.  En savoir plus fermer